Originaire du Tyrol du Sud, mais dorénavant installé à Paris, le violoniste baroque Johannes Pramsohler s’est affirmé au cours des dernières années comme l’un des musiciens les plus polyvalents de sa discipline. Directeur artistique et premier violon de l’Ensemble Diderot, qu’il a fondé en 2008, c’est avec la plus grande précision et un flair infaillible qu’il redonne vie à d’incontournables joyaux d’un répertoire méconnu.

Johannes a collaboré, entre autres, avec The King’s Consort, Le Concert d’Astrée, Concerto Köln, l’European Union Baroque Orchestra, l’International Baroque Players ; invité par les Berliner Philharmoniker, il a travaillé avec leur formation spécialisée dans la musique ancienne, Concerto Melante. En tant que soliste et de plus en plus en tant que chef d’orchestre, Johannes est régulièrement invité tant par des formations baroques que par des orchestres symphoniques.

Afin de conserver la plus grande liberté possible au niveau artistique, Johannes a fondé son propre label en 2013. La discographie d’Audax Records, qui comporte principalement des premiers enregistrements mondiaux, a remporté des prix tels que le Diapason d’Or et le Prix de la Critique allemande du disque.

Professeur demandé, Johannes est responsable depuis 2011 des cordes de l’Orchestre Français des Jeunes Baroque. Il enseigne à l’Académie Baroque du Festival du Périgord Noir et il est régulièrement invité à donner des master classes à la Chinese Culture University de Taïwan, au Conservatoire de Shanghai, au Conservatoire d’Oslo et à l’Instituto Superior de Arte del Teatro Colón de Buenos Aires.

Johannes s’est formé au conservatoire de musique de Bolzano « C. Monteverdi », à la Guildhall School of Music and Drama de Londres et au Conservatoire à rayonnement régional (CRR) de Paris. Parmi ses professeurs figurent Georg Egger, Jack Glickman et Rachel Podger. Actuellement, il est doctorant à la Royal Academy à Londres. Les études de pratique historique de l’interprétation qu’il a suivies au Mozarteum de Salzbourg et son travail avec Reinhard Goebel restent aujourd’hui une intarissable source d’inspiration. Il est lauréat du Concours International Telemann de Magdebourg. Depuis 2008, Johannes a l’honneur de posséder le violon de Reinhard Goebel, un P. G. Rogeri datant de 1713.

© Toute reproduction d’une version modifiée de cette biographie nécessite l’accord de l’auteur.